sur-65-eleves-de-terminale-s-a-la-rentree-prochaine-17-se_3060690_585x434p

Dix-sept futures terminales du lycée Notre-Dame ont poussé la porte de l’établissement un peu en avance pour se remettre sur les rails. Hier et aujourd’hui, les volontaires ont révisé les matières scientifiques. Un moyen de se rassurer et de se motiver avant d’attaquer l’année du Bac.

Hier, le réveil a sonné un peu en avance pour 17 futures terminales, qui ont raccourci leurs vacances afin de suivre le stage de révision, proposé par le lycée Notre-Dame. Au programme, physique-chimie et mathématiques. « Ils ne sont pas forcément en difficulté. Ils viennent volontairement pour se remettre en jambes et c’est gratuit pour leurs familles », explique Bertrand Gelard, professeur de physique chimie. « Vous allez me résoudre cette équation et après on s’attaquera à d’autres calculs », lance-t-il à ses élèves.

Une mise en route anticipée

L’ambiance est studieuse, presque à entendre les mouches voler. Chacun débouche ses nouveaux crayons, les neurones se relancent. « Je suis venue parce que bosser toute seule chez moi, je n’y arrivais pas. Je veux perdre le moins de temps possible sur l’année. En plus, là on est en groupe, c’est plus sympa », sourit Alice, future terminale S. Après avoir résolu l’un des calculs des lois de Kepler, l’astronome, c’est le moment d’aborder le début du programme de terminale.
« Même si je ne suis pas là pour leur faire cours, j’essaye de travailler sur des méthodes. En fait, je tente de remplir leurs caisses à outils avant la rentrée pour que tout se passe bien », insiste l’enseignant. Et la formule semble fonctionner. « Je ne suis vraiment pas très bon en mathématiques, du coup, cette session de deux jours me permet de me rafraîchir la mémoire. Cela va me donner une petite longueur d’avance sur les autres », glisse, Erwann, avant de se replonger dans ses équations.

Le Bac en ligne de mire

À plusieurs reprises, Bertrand Gelard aborde le sujet épineux des épreuves du baccalauréat. « Certains problèmes que je vous fais faire peuvent tomber au Bac », prévient-il. L’ambiance est sérieuse, les élèves présents dans la classe sont absorbés par la leçon. « Certains angoissent un peu avant la terminale. Avec ces révisions, ils reprennent confiance et abordent la rentrée plus facilement. Et c’est aussi un moyen de me remettre en route », analyse l’enseignant. « Ce qui est bien, c’est que nous ne sommes pas beaucoup, si j’ai une question à poser, le professeur peut prendre le temps », confie Alice. Un soutien individualisé également très apprécié par leur enseignant.

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/guingamp/revisions-a-notre-dame-se-donner-une-petite-longueur-d-avance-26-08-2016-11194092.php#5FB7Y7f2pcQEfLZ3.99