collectif12_coulonjablonka_procesdesocrate

La pensée socratique, au-dessus du vide, nous interroge sur ce qu’est le bien vivre. Mercredi 8 février, 60 élèves de Terminale du Lycée Notre Dame Guingamp se rendront au Champ au Roy pour assister au spectacle et nourrir leur réflexion philosophique.

En 399 avant J.-C., Socrate est accusé par le tribunal d’Athènes de corrompre la jeunesse et de troubler l’ordre de la cité. Dans son plaidoyer, le philosophe ne cherche pas à adoucir ses juges, mais les interroge sur ce qu’est la justice et sur ce que nous sommes prêts à lui sacrifier. Il livre son dernier enseignement : la corruption de l’âme est plus à craindre que celle du corps. Accordant jusqu’au bout sa parole à ses actes, il accepte la mort en homme libre, fidèle à sa pensée.

L’auteur Olivier Saccomano imagine la dernière nuit du philosophe à travers trois songes. Ceux pour qui Socrate a compté reviennent le visiter. L’impétueux Alcibiade, son ancien disciple, la redoutable Xanthippe, sa femme. Le dernier visiteur est un jeune adolescent inconnu de Socrate. Il nous ressemble étrangement…