0007

Présentation de l’E.P.I.

Pour notre EPI, nous avons choisi de vous présenter une correspondance entre trois jeunes filles pendant la Première Guerre mondiale :

Une Belge, Octavine de Bails représentée par Alexandra, une Anglaise Susan Smith représentée cette fois ci par Eloïse. Et enfin une Allemande, Mérima auf Wald, représentée par Eve.

Elles sont toutes trois des personnes fictives.

Nous avons choisi de parler de la vie à l’arrière, dans trois pays aux différentes positions. La Belgique, un pays neutre, l’Angleterre, un pays faisant partie de la Triple Entente et enfin l’Allemagne, un pays faisant partie de la Triple Alliance.

Mérima et Susan sont deux jeunes filles issues de la noblesse et donc respectables. Octavine, elle, est la fiche de riches aubergistes. Mérima et Susan ne se sont jamais rencontrées, par contre elles deux ont séjournées chez les parents d’Octavine. Et sont par la suite devenues amies avec elle. Susan a logée à l’auberge en 1912 et Mérima en 1913.

Les lettres.

Le 17 Décembre 1914, Octavine écrit deux lettres, une à destination de Susan et l’autre pour Mérima. Les lettres sont similaires. Elle y explique la prise de sont pays par les nazis, et son déménagement brutal pour Lille, en France, avec sa famille. Les jeunes filles lui répondent respectivement le 30 Janvier (Susan) et le 10 Février (Mérima).

Dans leurs lettres, les jeunes filles expriment leurs sentiments, leur façon de percevoir cette guerre. Elles expliquent la détresse des gens face à ce qui leur arrive, et aussi la perte d’être proche qui ont été mobilisés. Malgré le fait que leurs pays ne soient pas dans la même situation, ce qu’elles vivent est pareil, le malheur, la perte, la solitude et le besoin sont partout.

00050006000700080001000200030004

Culverhouse Eloïse, Léon Alexandra, Collas Eve, 3F.