Les élèves de première S1, ici avec Hélène Bourdon, leur professeur d'histoire, et Patrice Bensa, leur professeur de philosophie.

La semaine dernière, la classe de première S1 a reçu le premier prix académique des Droits de l’Homme René-Cassin. Les 29 élèves ont travaillé dur pendant cinq mois sur ce projet, avec leur professeur d’histoire, Hélène Bourdon.

Un travail sur Les Droits de l’Homme et de l’Enfant

« Ce fut un travail passionnant, explique-t-elle, un énorme investissement de notre part à tous. » En cours d’éducation et sur leur temps libre, les élèves de première se sont d’abord penchés sur la Déclaration universelle des Droits de l’Homme, de 1948, avant de s’orienter vers les Droits de l’Enfant. « Le but était de comprendre et de réfléchir au sens de ces textes ainsi qu’à leur application », ajoute-t-elle. Les lycéens ont eu affaire à plusieurs intervenants lors de leur étude : Patrice Bensa, professeur de philosophie, la députée Annie Le Houérou, le dessinateur de presse Alain Goutal… Ils ont aussi établi une correspondance avec le Mémorial de Caen ainsi qu’une journaliste du magazine Phosphore, à la suite de son reportage sur Malala Yousafsai, prix Nobel de la paix.
Un gros travail de réflexion et une forte motivation

Le résultat de leur travail « Messagers », a pu aussi être présenté au sous-préfet Jean-Paul Mosnier, lors d’une visite. « L’idée est de transmettre, précise le professeur. Ce fut un gros travail de réflexion et de recherche, où tous ont eu un rôle à jouer. Ils n’étaient pas tous du même niveau, mais tous ont eu la même envie. »

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/guingamp/notre-dame-des-eleves-de-premiere-recoivent-le-prix-rene-cassin-10-06-2015-10660256.php#grKey2eDxOTPDPm7.99

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *