Debout, Sullivan Martinet et Malo Rolland sont en train de donner un cours à Djigui, Nawfel et Mehdi (de gauche à droite).

En Avant Toute. Toutes les semaines, Malo Rolland, Sullivan Martinet et Clément Moy prennent de leur temps libre pour donner des cours de soutien scolaire à des jeunes du centre de formation.

L’initiative

Chaque soir, les jeunes footballeurs du centre de formation doivent quitter l’école avant la fin des cours. Le car qui les amène à l’entraînement vient généralement les chercher vers 15 h 30, alors que leurs camarades de classe finissent la classe souvent à 17 h.

Pour compenser, il faut mettre les bouchées doubles, le soir après l’entraînement. Afin de les aider, le club et le lycée Notre-Dame ont mis en place des séances de soutien scolaire. Le lundi, un professeur de mathématiques vient aider une vingtaine de lycéens. Et le mercredi, avec un enseignant en physique.

« On essaie de rendre ce qu’on nous a donné »

Et puis il y a aussi Clément Moy, Sullivan Martinet et Malo Rolland, trois anciens du lycée qui évoluent actuellement avec l’équipe réserve. Depuis janvier, chacun donne des conseils à un groupe de trois ou quatre jeunes.

Les trois joueurs sont bacheliers. Actuellement, Clément et Sullivan sont en deuxième année de licence en langues étrangères, tandis que Malo suit un cursus de STAPS. Ce sont surtout des jeunes qui ont fait toutes leurs classes à EAG et en qui le club a confiance.

« Ce sont des gens bien structurés dans leur tête et qui se sont proposés pour aider les gamins », explique Hervé Guégan, le directeur du centre de formation. « Quand on était plus jeunes, on a eu la chance d’avoir des professeurs qui nous ont aidés pendant nos études. Du coup, on essaye de rendre ce que l’on nous a donné », se contente d’expliquer Malo.

Le plus souvent, il s’agit de distiller quelques conseils en mathématiques, en sciences naturelles, etc. « Depuis janvier, je m’occupe de quatre élèves, qui sont aujourd’hui en 1re ES, explique Sullivan. Cette année, ils ont leur épreuve de sciences au bac, donc on met un peu l’accent sur la physique et la SVT. »

Mais les conseils ne sont pas uniquement scolaires. Par exemple, si un professeur indique que l’élève n’est pas suffisamment concentré en classe, le travail du cours du soir portera aussi là-dessus. « L’avantage, c’est que Sullivan, Malo et Clément sont des jeunes, du coup c’est une autre approche par rapport aux professeurs. On s’aperçoit que ça se passe très bien », souligne Hervé Guégan.

« Une superbe mentalité »

« Au début, on avait un peu tendance à être un peu ami-ami. Sauf qu’on s’est rendu compte que ce n’était pas leur rendre service : quand on est exigeant avec eux, ils le sont avec eux-mêmes », ajoute Malo. Pas de place aux portables ou autre distraction, l’ambiance y est studieuse.

L’écoute est d’autant plus facile que les trois joueurs de la CFA 2 étaient assis à la place des élèves, il y a encore deux ou trois ans. Tous se côtoient aussi régulièrement sur les terrains. Ces conditions contribuent à instaurer un climat de confiance.

À tel point que, comme Sullivan habite au foyer où sont logés les joueurs du centre de formation, ces derniers n’hésitent pas à venir le voir dans sa chambre quand ils ont des questions. Sans que ça le dérange. « Ces cours sont bénéfiques pour eux, mais pour nous aussi », assure Sullivan.

« On prend du recul, on gagne en maturité. Quand on est face aux jeunes, on apprend à apprendre, ce qui n’est pas forcément évident », poursuit Malo.

En consacrant deux heures de leur temps chaque semaine, Malo, Clément et Sullivan « montrent qu’ils ont une superbe mentalité », conclut Hervé Guégan.

http://www.ouest-france.fr/bretagne/guingamp-22200/des-joueurs-donnent-des-cours-aux-jeunes-du-centre-3957527

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *