guingamp-coralie-creach-15-ans-deja-graine-de-championne

 En juin, aux championnats de France de triathlon, Coralie Creach réalisait le meilleur temps breton en natation. À seulement 15 ans, la sportive continue de grimper les échelons.

Les gens d’ici

Dans les bassins guingampais, Coralie Creach execute les longueurs sans répit. « J’ai une dernière compétition de triathlon à Plouescat (Finistère) dans deux semaines. Après, je vais souffler. Je commence à être fatiguée », explique la jeune sportive.

À seulement 15 ans, Coralie enchaîne les compétitions de natation et de triathlon, devenant une des meilleures nageuses bretonne.

Championne des cotes d’Armor.

Sur les 150 membres du Club des Nageurs et Triathlètes Guingampais, Coralie, originaire de Pommerit-le-Vicomte, fait partie de la dizaine d’irréductibles qui passent tout leur temps libre dans les bassins, s’entraînant avec acharnement.

Dès l’âge de 9 ans, elle suivait les pas de sa maman, Cécile. « Aujourd’hui elle me booste et me suit au fil des compétitions », confie Coralie.

Nageuse hors pair, la jeune fille s’est ensuite essayée au triathlon. « J’ai arrêté un temps mais aujourd’hui, je ne peux plus m’en passer », s’exclame-t-elle. Couronnée championne des Côtes-d’Armor en 50 m et 100 m brasse cette année, Coralie Creach retrace la saison écoulée.

« C’était compliqué, surtout en début d’année. Je n’avais pas de coach en triathlon et je jonglais entre le club de natation, celui de vélo et je m’entraînais seule pour la course à pied. Je n’en pouvais plus, révèle-t-elle. Mon entraîneur en natation, Erwann Jacob, a gentiment accepté de m’aider. »

La jeune fille s’est lancée dans la version S du triathlon : 750 m de natation, 20 km à vélo et 5 km de course à pied. « La première compétition en S était la pire de l’année, je manquais d’entraînement. Mais j’ai eu le déclic : je voulais obtenir un meilleur résultat », affirme Coralie Creach.

En juin dernier, pour ses troisièmes championnats de France de triathlon, à Pierrelatte (Drôme), elle terminait 69e féminine sur ce même format. Un beau progrès !

Des entraînements intensifs

La jeune sportive distille la recette de son succès : la persévérance. À raison de deux à trois entraînements par jour, sur le temps midi et après les cours, la lycéenne améliore ses performances.

« Au lycée, je n’ai pas d’aménagements. Si j’arrive en retard en cours après un entraînement, les professeurs ne laissent pas passer », indique Coralie. Pour elle, les vacances sont souvent synonymes de compétitions.

« Elle a beaucoup de courage de travailler autant. Je ne sais pas comment elle fait ! », glisse fièrement son amie, Leila.

Elle partage sa passion du sport avec son petit ami, Youen, qui lui s’attelle au championnat de France de VTT. À la rentrée, Coralie entre en première littéraire, au lycée Notre-Dame, et a pour ambition de devenir avocate, notaire ou bien journaliste. Pas de carrière sportive ? « Pour l’instant je fais ce que j’aime. On verra après. »

https://www.ouest-france.fr/bretagne/guingamp-22200/guingamp-coralie-creach-15-ans-deja-graine-de-championne-5156759