Lundi, l¿émotion était de mise au lycée Notre-Dame à l¿occasion des départs en retraite et des mutations de certains membres de l¿établissement.

Une page se tourne au lycée Notre-Dame. À la rentrée prochaine, huit personnes, parties à la retraite, manqueront à l’appel. Des personnages historiques et emblématiques de l’établissement salués, lundi, par Yvon Queromes, le directeur.

Doyenne de l’établissement d’un point de vue ancienneté, l’assistante de direction Marie-Paule Gouriou profite de ses derniers instants au sein du lycée. Figure incontournable de Notre-Dame, elle y officie depuis quarante et un ans. Bien suffisant pour bénéficier d’un condensé des plus belles anecdotes de sa carrière, raconté par François Le Roux, professeur d’histoire-géographie.

Quatre mutations


Dans la même lignée, son compère, Gildas Connan, s’est chargé de rendre hommage à Claudine Thomas, professeur d’anglais depuis une dizaine d’années au sein de l’établissement. Quant à Maryvonne Magoarou, enseignante en mathématiques à Notre-Dame depuis trente-huit ans, c’est par une prose pleine d’émotion qu’elle a tenu à dire au revoir à ses camarades. Également sur la liste des départs à la retraite : Catherine Bourel (français), Jean-François Fer (mercatique), Loïc Chrétien (PFEG), David Renault (cuisinier) et Marie-Annick Prido, comptable sur le site de Saint-Dominique. Du côté des mutations, Monique Pichard (français), Gaëlle Gauttier (éducation musicale), Anne-Lise Clech (anglais) et Anne Le Peillet (vente, CMP, pratique esthétique) s’envolent vers de nouveaux horizons.

http://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/guingamp/lycee-notre-dame-huit-departs-a-la-retraite-08-07-2017-11588403.php