P1030619

L’ensemble des 3e de Notre Dame a été au musée de la Résistance à Saint-Connan. Nous, les 3F, allons vous raconter notre vision des choses en lien avec cette visite, notre cours et le film visionné alors.

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, le territoire était divisé en trois zones : zone libre, zone occupée et zone littorale interdite. Pendant l’Occupation allemande à partir de 1940, la capitale de la zone libre était Vichy et la kommandantur siégeait à Paris. Dans la zone littorale, les Nazis ont construit les bunkers du Mur de l’Atlantique pour empêcher un débarquement.

Les résistants français ont joué un rôle important durant la Seconde Guerre mondiale : ils effectuaient des sabotages pour empêcher les ravitaillements des soldats allemands, ils informaient aussi par radio les Anglais des déplacements des armées allemandes. Fernand Trochet était agent de liaison dans la Résistance, il faisait passer des messages entre différents résistants à vélo et cachait les lettres dans l’axe du pédalier de sa bicyclette.

Les femmes pouvaient réaliser des choses que les hommes ne pouvaient pas. Elles étaient moins suspectées et pouvaient donc faire passer des messages ou des objets (armes…). A la fin de la guerre, le droit de vote leur fut accordé grâce aux actions réalisées dans la Résistance.

Le réseau Shelburn avait pour but de renvoyer des aviateurs anglais en Angleterre après que leu avion ait été abattu. Ils se sont retrouvés chez la famille Gicquel à Plouha. Dans la nuit, ils partaient discrètement de la plage Bonaparte après avoir entendu à la BBC le message codé « Bonjour à tous dans la maison d’Alphonse ». Par ailleurs, un film sur le sujet est en cours de tournage.

Un maquis est une zone où se cachaient les jeunes résistants de la Deuxième Guerre mondiale. Celui de Saint-Connan est situé dans un bois derrière l’actuel musée. Le 7 août 1944, Guingamp fut libéré laissant place à un clocher détruit mais à des habitants heureux fêtant cette Libération comme il se doit.

Dans une salle du musée, nous avons pu observer et comprendre comme s’est passée la Libération en Bretagne. A Rennes, ce fut le 4 août 1944, à Brest le 19 septembre mais Lorient a dû attendre le 10 mai 1945 et Saint-Nazaire le 11. On y trouvait en effet des bases de sous-marins stratégiques pour les Allemands.

Le programme d’histoire de 3e est basé sur le XXe siècle. De ce fait, nous avons étudié les deux guerres mondiales en début d’année. Nous nous sommes rendus à Saint-Connan où nous avons approfondi nos connaissances sur la deuxième, en particulier sur la Résistance en Bretagne.

Nous avons trouvé cette visite très intéressante. Le musée est très fourni : objets d’époque, jeux interactifs divertissants, outils cartographiques détaillés, extraits audiovisuels riches en informations. Nous avons appris beaucoup de choses concernant la Résistance en Argoat.

La classe de 3F, article rédigé collectivement en classe.