Depuis maintenant cinq ans, au lycée Notre-Dame, le dernier jour des terminales se déroule de façon très organisée et réglementée. Mais comment en est-on arrivés là ?

En effet, cela n’a pas toujours été le cas, avant l’arrivée du CPE Frank Boissard, ce dernier jour fut pendant longtemps une angoisse pour les professeurs, la Direction et l’établissement. Quelques uns de nos futurs diplômés se permettant d’arriver dans les classes en état d’ébriété, vêtus d’un costume et lançant des fumigènes.
Cette désorganisation a été le fruit de nombreuses dégradations matérielles, telles que des carreaux cassés, des extincteurs arrachés, des alarmes incendies allumées, suivis de batailles de farine dans certaines salles de cours. A cette époque, aucun portail n’avait été installé.
C’est alors que l’ancien directeur Guillaume Wroblewski, les CPE Frank Boissard et Florence Le Jean décidèrent une année, d’annuler cette journée par peur des dégradations matérielles. L’année qui suivit, le CPE mit en place une journée beaucoup plus organisée. Cette dernière commence par un petit-déjeuner en classe, un spectacle costumé des Terminales, dans la cour centrale, classe par classe admiré par tous les élèves et professeurs du lycée Notre-Dame. Puis pour clôturer, un barbecue, installé derrière le gymnase. Cette journée beaucoup plus structurée se déroule à présent comme ceci depuis maintenant cinq ans.
Et les CPE sont ouverts à toutes autres propositions !

Cojean Margaux, Pipaud Lilie, AP presse