Vanessa, Tiphaine et Maëlys devant la maquette de leur refuge

Ce mardi 7 avril 2015, nous avons interrogé des élèves de 3ème  D et leur professeur quant à leur travail sur l’engagement.

Bonjour, premièrement, pouvez-vous nous exprimer votre ressenti quant à votre travail en trois mots ?

Lucie, Jeanne et Laura : « Ce travail était intéressant et différent de ce que nous faisons d’habitude. Il s’étendait sur trois semaines et était assez long à réaliser ».

Quel texte vous a le plus marqué ?

Louis, Charly et Tristan : « Nous avons choisi  Cahier d’un retour au pays natal  d’Aimé Césaire car l’auteur y utilisait un langage familier, nous nous sentions plus proches de lui et comprenions mieux son engagement ».

Quelle forme a pris votre travail ?

Vanessa, Tiphaine et Maëlys : « Nous avons réalisé un refuge pour les enfants maltraités sous forme de maquette ».

Et quel est l’avis du professeur, Madame Falaix ?

« Les élèves ont pu découvrir l’engagement sous plusieurs formes : la poésie, le chant, la peinture, le dessin… Ils devaient ensuite réfléchir à une cause pour laquelle ils voudraient s’engager ».

Trois élèves allaient, lorsque nous nous sommes rendus dans leur classe, voir le Directeur pour leur soumettre un projet pour le droit à l’éducation. Le professeur salue cette démarche et estime qu’il est essentiel de se souvenir du passé afin de ne pas réitérer les mêmes erreurs.

Reportage de Pauline Correia et Maxime Bart, atelier presse 1L/ES

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *