sdr

De novembre à février, nous avons découvert le Feuilleton des Incos, une correspondance entre des classes et un auteur durant la rédaction d’un court roman. Nous avons suivi un auteur : Manu Causse. Cet écrivain avait déjà écrit de nombreux romans jeunesse, Nos cœurs tordus en faisait partie.

Cette fois-ci, il nous a proposé de le suivre pendant la rédaction de Du Bruit dans le grenier. Tous les quinze jours nous avions rendez-vous avec un nouveau chapitre. Nous disposions d’une semaine pour le lire et faire part de nos remarques, qui devaient se limiter au nombre de 3. Nous communiquions par e-mail. Quelque fois, nous faisions des activités pour lui donner des idées, qui serviront pour ce livre ou pour un autre : personnage inventé, qualités et défauts du héros, lettre au Père -Noel, la rencontre avec la sorcière. Quand on lui écrivait, on pouvait dire ce que l’on pensait de l’avancée de l’histoire, lui poser des questions sur ses choix. Et il y avait de la matière, car Manu Causse changeait de style d’écriture à chaque chapitre, ce qui nous a un peu décontenancés. Mais grâce à nos échanges, nous avons compris ses choix littéraires, qu’il a pris le soin de nous expliquer.

Et comme Manu Causse est un auteur qui écrit aussi des romans bilingue français-anglais , nous en avons profité pour découvrir Romeo@Juliette, roman qui circule désormais dans la classe !

Les élèves de 5ème B

PS : Sur la photo, nous avons adopté un style particulier pour faire un clin d’œil à Manu Causse : son roman débute par ses états d’âme alors qu’il est en manque d’inspiration et qu’il reste cloîtré chez lui en jogging et en chemise.