les-eleves-de-premiere-s-et-es-du-lycee-notre-dame-ont_3858422

Mercredi matin, les élèves de première S et ES du lycée Notre-Dame ont participé à une conférence-débat sur le thème de la Défense nationale. Un rendez-vous organisé dans le cadre de l’Enseignement moral et civique (EMC).

Mercredi matin, les élèves de première S et ES du lycée Notre-Dame, à Guingamp, ont reçu, sous le sceau du ministère des Armées, la visite du lieutenant-colonel Christophe Droguet et du colonel Jean-Claude Martin, grands témoins d’opérations extérieures (Opex) dans les Balkans, en Afrique et en Afghanistan. À l’ordre du jour, une conférence-débat orientée autour de la Défense et inscrite dans le cadre de l’Enseignement moral et civique (EMC).

Comprendre l’organisation de la Défense nationale

Orchestrée par Hélène Bourdon et Catherine Héry, respectivement professeures d’histoire-géographie et de sciences économiques, cette rencontre fut l’occasion pour les lycéens de comprendre l’organisation de la Défense nationale et ses enjeux, aussi bien en France qu’à l’étranger. D’abord par l’intermédiaire d’un travail d’investigation qu’ils ont entamé il y a un mois. Puis, grâce aux témoignages concrets du lieutenant-colonel Christophe Droguet et du colonel Jean-Claude Martin qui leur ont expliqué les raisons de leur engagement et leur ont décrit certaines situations vécues sur le terrain. À l’issue de leur intervention, les élèves, extrêmement captivés par le sujet, ont étoffé leur champ de connaissances en posant quelques questions spontanées ou préparées en amont de la conférence.

« Avez-vous déjà tué quelqu’un ? »

« Avez-vous déjà eu des regrets sur l’une de vos missions ? », lance l’un d’eux. Et le colonel Martin de faire part de sa déception « que la zone couverte en Afghanistan soit toujours en conflit. On a l’impression que notre intervention n’a servi à rien ». Les questions, diverses, pouvaient aussi être quelque peu déroutantes. Par exemple, « Avez-vous déjà tué quelqu’un ? ». Mais pas pour les deux militaires, qui ont répondu « non » du tac au tac. Désormais, l’ultime étape pour ces lycéens de première S et ES est la réalisation, par groupe, d’ici la fin de la semaine prochaine, d’un dossier mêlant recherches et éléments de réponse collectés au sujet de la Défense grâce à la conférence-débat

© Le Télégramme 16-03-2018