stage

Une cinquantaine de lycéens volontaires ont décidé de plancher avant la rentrée en participant à un stage au lycée Notre-Dame. Histoire de remettre au clair quelques fondamentaux, avant d’attaquer la nouvelle année scolaire.

À Notre-Dame, près d’une cinquantaine d’élèves a repris le chemin du lycée, quelques jours avant la date de la rentrée officielle. Tous étaient volontaires pour participer à ce stage, qui leur a été proposé en fin d’année de première. Objectif : se remettre dans le bain et se remettre à niveau avant le jour J. « Le choc sera aussi moins rude à la rentrée », ajoutait, non sans humour, Benjamin, un des lycéens volontaires.

Trouver un juste équilibre pour que ce soit efficace

Seules trois filières étaient concernées par cette préparation anticipée. Au programme, trois journées pour les terminales S (Scientifiques) et une journée pour les terminales ST2S (Sciences et technologies de la santé et du social) et STMG (Sciences et technologies du management et de la gestion). Et ce, à raison de trois heures par demi-journée. « Il ne faut pas que ce soit trop ou trop peu, il faut trouver un juste équilibre pour que ce soit efficace », a souligné Patrice Audrain, proviseur adjoint de l’établissement. Pas question pour autant d’attaquer le programme de l’année. Le stage a surtout permis aux élèves de revoir les fondamentaux des classes de seconde et de première. « Il y a toujours des notions de seconde et de première dans les sujets proposés au bac, c’est pour cela qu’il est important de les consolider », a expliqué Mourad Bourouis, professeur de physique-chimie, qui avait préparé pour l’occasion « des exercices abordables pour revoir les définitions ». « Ils travaillent en petit groupe. Ensuite, je passe les voir et je discute avec eux. Comme ça, ils se sentent plus à l’aise », conclut l’enseignant.

Le Télégramme