helene-bourdon-gildas-connan-professeurs-d-histoire-et_3873776_510x330p

Vendredi, le lycée Notre-Dame a reçu un chèque de 1.800 € de la Fédération Maginot. Une subvention dédiée au voyage de mémoire des 38 élèves de première qui se déplaceront à Cracovie du 17 au 24 avril.

La Fédération Maginot a remis, vendredi, un chèque de 1.800 € au lycée Notre-Dame. Et plus particulièrement aux trois professeurs et aux 38 élèves de première L, ES et S de section européenne qui se rendront, du 17 au 24 avril, à Cracovie en vue d’un voyage de mémoire autour de la Seconde Guerre mondiale. Une subvention offerte pour la qualité des visites proposées dans le dossier déposé par les élèves à la Fédération Maginot, à Paris. Des élèves qui offrent « une image très positive de l’établissement », s’est félicité Yvon Queromes, le directeur de Notre-Dame.

Visite des camps d’Auschwitz-Birkenau

Inscrit dans le cadre du programme d’EMC (Enseignement moral et civique), ce voyage, organisé par Hélène Bourdon, Patrice Bensa et Gildas Connan, respectivement professeurs d’histoire, de philosophie et d’histoire en Section européenne anglais (SEA), permettra aux jeunes d’enrichir les connaissances acquises en cours et de remonter les traces de la culture juive à Cracovie. Car s’ils ont déjà eu l’occasion de découvrir le Mémorial de Caen au mois d’octobre, ces lycéens de Notre-Dame visiteront, en Pologne, de nombreux hauts lieux historiques. À l’image des camps d’Auschwitz-Birkenau, du quartier juif de Kazimierz, de l’ancienne synagogue Stara Synagoga, du quartier de Podgorze – situé au centre du ghetto juif – ou encore de l’Usine Schindler, désormais transformée en musée dédié à l’occupation allemande en Pologne. Sans oublier une rencontre prévue avec les élèves du lycée XXVIII de Cracovie.

© Le Télégramme 27-03-2018