L'échange avec le dessinateur de presse s'est déroulé au lycée Notre-Dame, hier après-midi.

Alain Goutal, dessinateur de presse, était présent, hier après-midi, au lycée Notre-Dame, pour un échange avec des lycéens. Depuis le mois de décembre, la classe de première S1 travaille, en effet, sur les droits de l’homme en cours d’éducation civique, avec leur professeur Hélène Bourdon. Partis de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948, les jeunes élèves ont ensuite orienté leur réflexion sur le droit des enfants. « Pour que les droits de l’homme soient respectés, il faut pouvoir éduquer les enfants au respect de l’autre, à l’ouverture d’esprit, la tolérance… », ont appris ces derniers.

Le dessin de presse comme un outil

Dans le cadre de ce cours, les lycéens ont reçu la visite de plusieurs intervenants : un professeur de philosophie, une journaliste, et bientôt la député Annie Le Houérou. Hier, c’est le dessinateur Alain Goutal qui s’y est collé. « Je suis là pour vous parler, mais aussi pour vous écouter, a-t-il d’abord expliqué. Le but, c’est l’échange. » Durant deux heures, le dessinateur s’est efforcé de répondre à plusieurs questions. Comment comprendre le dessin de presse ? En quoi peut-il être un outil pour sensibiliser aux droits de l’homme, aux droits des enfants ? Des interrogations qui ont trouvé une résonnance particulière, deux mois après les Attentats de Paris. Par la suite, les lycéens devront transmettre leur savoir à des élèves de cinquième. « Le but est de développer l’esprit critique, a expliqué Hélène Bourdon, professeur d’histoire, de devenir sensible à ce qui peut nous toucher, et faire en sorte que l’on se pose des questions. »

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/guingamp/lycee-notre-dame-une-apres-midi-avec-alain-goutal-14-03-2015-10557267.php#sCeeL39bYYZRySDQ.99

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *